Partons vite à la rencontre de la vie

À Port-au-Prince, du 9 au 11 février 2018, la CHR (Conférence Haïtienne des Religieux) convoquait la vie religieuse en Haïti à célébrer un demi-siècle d’existence à travers un symposium national qui avait pour thème : ‘’Comme Marie et Elisabeth, partons vite à la rencontre de la vie’’.

Les sœurs de La Providence qui sont à Port au Prince nous partagent ce qu’elles ont apprécié lors de cette rencontre :

L’histoire de la CHR, ainsi que la présentation du charisme et de la mission de la première communauté religieuse autochtone, les Petites Sœurs de Sainte Thérèse.

La célébration eucharistique d’ouverture présidée par son Excellence Chibly Cardinal LANGLOIS qui  a remercié la vie religieuse pour son combat auprès du peuple haïtien en l’exhortant à continuer à tenir sa place et à ne pas avoir peur de dénoncer les injustices.

Les nombreux thèmes de réflexion, dont elles gardent cette phrase marquante: « La vie religieuse doit être la source qui déborde et non l’étang qui contient toujours la même eau ».

Quelques échos des différentes conférences auxquelles elles ont assisté:

  • En tant que personne consacrée, nous sommes des éducateurs même si ce n’est pas notre profession.
  • Tout enfant est aimé de Dieu, tout enfant est éducable ; on ne contraint pas les hommes libres, on les persuade.
  • Dans notre vie religieuse, quelles que soient les difficultés, se souvenir toujours du premier regard de Jésus quand il nous a appelées.
  • Dans notre approche de la souffrance et des personnes malades, mettre notre cœur dans nos mains.

Une expérience partagée avec d’autres :

« La famille franciscaine nous a présenté un projet écologique novateur pour Haïti. Il s’agit d’une usine de recyclage du plastique pour faire des blocs et des tôles pour la construction des maisons entre autres.

Avant la célébration eucharistique de clôture, le geste fort du symposium : Mise en terre d’un arbre fruitier comme signe de notre engagement pour une CHR plus dynamique et plus vivante et un Haïti reboisé. Puis remise d’un arbre à chaque congrégation comme signe de communion et d’une solidarité plus active pour une Eglise plus engagée et une société plus solidaire.

Ce symposium a réuni près d’un millier de consacrés.

Comme Marie et Elisabeth, partons, nous les consacrés, à la rencontre de la vie.
Jubilons de joie le cœur ouvert, partons à la rencontre de la vie.
Nous sommes tous appelés, pour être envoyés dans les périphéries de notre société,
Partons vite à la rencontre de la vie.

Les soeurs de la Providence de Port-au-Prince

Laisser un commentaire

trois + dix-huit =