Le 16 Juillet : une belle liturgie à Notre Dame !

Sœur Mariannick notre supérieure générale, a invité toute la congrégation dans tous les continents à marquer de manière festive, la fête du 16 juillet. Elle est la date choisie pour rendre grâce à Dieu pour les 200 ans d’appartenance de notre congrégation à la famille du Carmel dont 60 ans d’agrégation officielle à l’Ordre de la Bienheureuse Vierge Marie du Mont Carmel.  Pour rappel, c’est en 1816, que l’évêque d’Angers a remis à Marie Moreau, notre fondatrice la Règle du Tiers-Ordre régulier du Mont Carmel ! Les sœurs de la Région Afrique ont chanté leur action de grâce et nous partage leur joie….

En Côte d’ivoire, nous avons initié des actions de communication pour faire connaître aux chrétiens de nos paroisses, la fête de Notre Dame de Mont Carmel. C’était aussi l’occasion pour faire connaître notre congrégation qui est de spiritualité carmélitaine. Pour ce faire, nous avons utilisé la voix des ondes pour inviter un plus grand nombre de personnes à marquer avec nous cet événement important. C’est ainsi que le programme des journées a été à la Radio Nationale Catholique (RNC). Entre autres activités de préparation à la grande célébration eucharistique, nous avons mis en place des activités spirituelles qui avaient pour but de permettre à chacun de vivre pleinement la grande fête de l’espérance. Nous avons pour cela instauré une neuvaine de prière à la Sainte Vierge dans chacune des communautés de la région Afrique et un triduum de prière en inter communautés par pays.

Toutes les sœurs présentes en Côte d’Ivoire, se sont retrouvées à Abidjan pour célébrer ensemble le triduum et la fête marquant notre appartenance à la famille carmélitaine. Nous avons commencé par une recollection prêchée par le père Emile M Bra, Carme Déchaux. Dans son exhortation, il nous a invité en tant que filles de Notre Dame et de Thérèse d’Avila, à rester toujours en contact avec le Christ ; cette attitude est le chemin qui mène à la perfection. Pour cela, nous devons travailler à fortifier l’homme intérieur crée à l’image du Christ. Selon lui, l’oraison demeure le véritable chemin pour arriver à cette vie d’union intime avec l’Ami. De fait, sans oraison, il n’y a pas de ferveur intérieure, pas de vie fraternelle non plus. Selon lui, c’est dans la fidélité à l’oraison que notre être intérieur prend conscience qu’elle doit se convertir. Il n’a pas manqué de nous inviter à la réflexion en ces termes : sœurs de la Providence, comment ta vie d’oraison et ta vie fraternelle se portent- elles après 60 ans d’agrégation à l’ordre de la Bienheureuse Vierge Marie du Mont Carmel ?

Les jours suivants, nous avons participé aux célébrations eucharistiques avec la communauté chrétienne. A cela s’ajoutent notre participation à la récitation du Rosaire et à l’enseignement sur le Saint scapulaire. Sœur Euphrasie a animé une conférence dont le thème : « Sœur de la Providence de la Pommeraye, qui sommes nous ? » avait pour objectif de faire connaitre la congrégation. Ce fut des moments de communion profonde.

La journée du 16 juillet a marqué l’apothéose de la fête ! Une belle célébration liturgique en l’honneur de notre Dame nous a rassemblées en présence des amis et de la communauté paroissienne. Le curé de sainte Thérèse dans son exhortation, nous a encouragés à promouvoir la beauté de la spiritualité carmélitaine. Il nous a félicitées d’avoir pris l’initiative de marquer cette fête d’anniversaire. Deux symboles caractérisaient cette belle journée : la lumière qui est celle du carmel après laquelle, nous marchons jour après jour et les drapeaux des différents pays où nous sommes implantées en Afrique.

Après cette belle liturgie, nous avons partagé avec les amis un repas fraternel et convivial. Et comme en Afrique la fête rime toujours avec la danse, les uns et les autres ont manifesté leur joie en esquissant des pas de danse.

Nous rendons grâce à Dieu pour cette belle journée.

Sr Francine Sawadogo

Laisser un commentaire

1 × 2 =