60 ans d’engagement

Sœur Geneviève ZUZINEAU a fêté le 02 juillet dernier à la Pommeraye, soixante ans de vie religieuse. La paroisse de Boissy saint Leger a voulu rendre grâce à Dieu avec elle pour ce don au service des frères. Avec elle, deux couples de la paroisse rendent grâce pour le don de l’amour et de la fidélité dans le sacrement du mariage. Geneviève nous livre son expérience dans sa longue marche à la suite du Christ dans la Congrégation de la Providence.

 Bonjour à tous et merci de votre présence. C’est vraiment l’amour qui fait vivre… Aussi quelques paroissiens et moi nous voulons, avec vous, célébrer cet amour. Cette année, je fête les 60 ans de mon engagement… Cet engagement que j’ai pris quand j’avais 22 ans, je ne l’ai jamais regretté ! Ma vie a été peuplée de visages, surtout de visages de jeunes sous le regard de Dieu, dans mon désir de faire connaître Jésus-Christ et de le faire aimer !… D’autres, depuis longtemps ont fait le choix du mariage et je suis heureuse qu’ils puissent aussi témoigner de leur bonheur dans cette voie !

Marié, religieux, religieuse, dans nos vies de chrétiens, il y a la recherche de Dieu… pour les uns avec un compagnon de vie… pour les autres, avec lui seul… et, pour nous tous, avec les personnes que Dieu met sur notre route : c’est une belle aventure… La vie cependant n’est pas un long fleuve tranquille… Il y a des gouffres et des sommets mais Dieu est toujours au rendez-vous d’amour… silencieux parfois … pourtant intensément présent comme nous le fait comprendre le poète :

 « Je rêvais d’avoir quitté ce monde. Le Seigneur marchait tout près de moi. Derrière nous se gravaient deux traces dans le sable. Bien au-dessus de nous, je pouvais discerner la porte resplendissante du ciel.

Une dernière fois, je jetais un regard en arrière pour revoir le cheminement de ma vie. Durant les étapes agréables et faciles, j’apercevais deux empreintes dans le sable. Mais là où le chemin devenait raide et difficile, je ne vis qu’une trace. M’adressant au Seigneur je lui demandai : J’ai cru, Seigneur que tu cheminais toujours à mes côtés pendant les bons et les mauvais jours, mais durant les passages difficiles de ma longue marche, je ne vois qu’une seule trace de pas, pourquoi ? Le Seigneur répondit : mon enfant, je t’ai accompagné toute ta vie, mais dans les moments les plus pénibles, je t’ai porté sur mes épaules ! »

C’est cela, la fidélité du Seigneur toujours présent dans nos fidélités et même notre péché… de chaque jour ! Ensemble, rendons-lui grâce !

 Sr Geneviève ZUZINEAU

Laisser un commentaire

cinq × 1 =