Transmission AIR au Guatemala

Le 25 août, trois des représentantes de la Région qui ont participé à l’AIR de juillet en France, ont transmis à la Famille de La Providence le plus important de ce qu’elles ont vécu :

Amis de la Providence, Sœurs et Séculières, nous avons vécu cette rencontre dans un climat de réflexion personnelle, de partage en groupe et d’assemblée. Les dynamiques, les textes du pape François, d’Isaïe et de Ste Thérèse ont enrichi la journée.

Comme Famille de La Providence, nous avons essayé de regarder l’esclavage, comme un aspect négatif du passé et dans la perspective d’un futur meilleur. Mais entre les deux, il y a le présent ! Certes, nous devons être des personnes d’espérance, mais aujourd’hui nous sommes appelées à être des personnes libératrices. La question est donc : comment vais-je être une personne libératrice ?

Le processus de cette journée s’est réalisé en trois étapes :

  • Connaissance de soi et des autres
  • Partage de quelque chose d’important de mon histoire
  • Réflexion sur les dommages que peuvent provoquer les barrières, les murs, dans nos vies.

Dans notre partage, nous avons souligné l’appel du pape François à rompre le silence et l’indifférence face à l’esclavage moderne. Il nous faut être remplis de courage, de patience, et de persévérance pour participer au travail de libération. Le texte d’Isaïe nous invite aussi à chercher la manière d’agir qui corresponde à ce que Dieu veut : le jeûne qu’Il désire. Nous pourrons ainsi tourner « nos yeux vers le Crucifié »… et devenir « esclaves de Dieu. »

Après la réflexion, les animatrices nous ont invités à agir: construire des ponts entre deux mondes apparemment divisés. Comme Famille, en peu de temps, nous réussi à construire un pont ! Bien sûr, l’union fait la forcé!

Notre rencontre s’est terminée par un geste pénitentiel; chacun a pris le temps d’écrire sur une chaîne ses propres esclavages et les a ensuite rompues et brûlées, en signe de libération !

Merci Delma, Nieves, Veronica, pour cette merveilleuse journée !

 Sr Thérése Nicole

Laisser un commentaire

quatre + quatre =