Thérèse, femme du siècle des grandes soifs

Aujourd’hui 15 octobre, en communion avec toute la congrégation et la grande famille du Carmel, à la grande chapelle de la Maison Mère, nous avons fêté Thérèse d’Avila. Dans notre monde en feu, que c’est réconfortant de l’entendre nous redire avec force et conviction :

Que rien ne te trouble,
Que rien ne t’effraie,
Tout passe
Dieu ne change pas
Par la patience tout s’obtient…
Qui a Dieu ne manque de rien…

Dieu Seul Suffit…

Télécharger ici l’homélie du Père aumônier…

Laisser un commentaire

dix-huit − dix-sept =