RENCONTRE DE LA BRANCHE SECULIERE Amérique Centrale

Les 24 et 25 Septembre 2016, nous nous sommes réunies au Honduras, à la communauté de Valle de Angeles, les 2 premières à s’être engagées dans la branche séculière de la Congrégation, ainsi que Delma Andino qui les accompagnera maintenant.

Le but de cette rencontre était d´approfondir « le désert chez le prophète Elie », en particulier lorsqu’après  avoir vaincu les prophètes de Baal, il a voulu démontrer que le vrai Dieu est le Dieu d´Israël, mais il est tombé dans une grande dépression à tel point qu´il désirait que Dieu lui retire la vie. A Un autre moment, Dieu prend soin de lui, en lui donnant à manger et à boire, afin qu´il puisse continuer son chemin.

Cette réflexion nous a atteintes au plus profond de nos expériences, surtout pour l’une d’entre nous. Il y a quelques mois, R… a perdu son neveu Gerardo d´une manière violente : il a été tué par une bande armée. R…l´avait élevé. Trois mois après, sa nièce, la maman de Gerardo est décédée suite à un cancer. Tout cela a plongé R… dans une grande douleur et un grand malaise. Pendant la retraite de Congrégation elle avait senti que Dieu prenait soin d´elle, l´alimentait, et lui permettait d´être sereine, lui redonnant de l’énergie, calmant un peu sa douleur et l’aidant à récupérer des forces pour continuer la lutte.

Et voici qu´il y a quelques jours un autre de ses neveux est mort. Mais ce qui l´a bouleversée  de nouveau,  c’est la mort violente d´un jeune voisin, ami de son neveu assassiné. En voyant pleurer tous les jeunes du quartier, elle était remplie d´indignation. « Ils pleuraient la mort de leur ami». Elle se sentait impuissante et ne savait que faire pour remédier à cette situation.

« Ce n’est pas possible, nous ne pouvons pas supporter autant de violence et d´insécurité! » disait R…

Ce récit de R…nous a amenées à déplorer tout ce qui se vit dans nos pays d´Amérique centrale, tant de violences, d´insécurité, tant de familles en deuil à cause de la lutte entre les bandes, le trafic de drogue ou le crime organisé…Quelle impuissance ! Que pouvons-nous faire ?

Il nous est venu quelques petites réponses, à partir de ce que nous vivons  au quotidien :

-          Vivre notre consécration, en fidélité à Dieu

-          Faire ce qui est à notre portée,

-          Le peu que nous pouvons faire, le faire avec amour,

-          Conseiller des jeunes que nous connaissons,

-          Parler de Dieu avec les personnes que nous rencontrerons,

-          Prier pour que cette situation change,

-          Laisser Dieu agir.

Le dernier jour nous voulions aussi remercier Nieves pour le temps où elle a accompagné la branche séculière. Cela fut un moment agréable que nous avons partagé avec la communauté du Tabor, autour d’un bon repas, de chants et beaucoup de joie. Nous avons terminé cette rencontre en réalisant une évaluation et en rendant grâces à Dieu pour sa présence au milieu de nous.

Sr. Delma Andino

Laisser un commentaire

7 − 3 =