La main cachée de Dieu dans les évènements de Ouagadougou 2016

Les sœurs de la Providence de la Pommeraye en Région Afrique se sont réunies pour un temps de réflexion du 22-28 août dernier au Centre National Cardinal Paul ZOUNGRANA de Ouagadougou au Burkina Faso. La rencontre avait pour thème : « Enracinement culturel et Spiritualité, Identité, Mission » ou pour le dire autrement : « Enracinement culturel et carte SIM de la Congrégation ». Elle avait pour but à l’instar des précedentes, de dessiner le visage missionnaire de la Région. Avec toute la congrégation, c’est la mission du Christ qui nous unit et nous rassemble. Le Chapitre général de 2015 reste la boussole commune. Divers évènements, joyeux et douloureux, invitation à l’espérance en Christ, ont marqué notre présence au centre Cardinal Zoungrana.

LES OBSEQUES DE MGR JUDES

            L’annonce du décès de Mgr Judes BICABA, le 19 Août dernier au matin a plongé dans la tristesse toute la famille diocésaine de Dédougou. Sœurs de la Providence de la Pommeraye insérées dans ce diocèse depuis plus de 33 ans, nous avons été touchées par ce départ inattendu de notre père évêque. de fait, Monseigneur était parti à Paris pour des soins médicaux depuis le 29 Janvier 2016. Alors que les nouvelles semblaient réconfortantes, il a fait la grande rencontre avec le Maître de la Vie loin de son diocèse et ses fils et filles qu’il laisse dans la douleur. Sa dépouille mortelle est arrivée à OUAGADOUGOU au petit matin du samedi 28 août. Le vendredi 27 août au soir, une grande affluence à la conférence des évêques du Burkina Niger, sis au centre Cardinal Paul Zoungrana. Familles, Clergé, congrégations religieuses, laïcs, sont venus nombreux pour prier et confier le défunt à la miséricorde du Père en participant à la veillée de prière puis à la célébration eucharistique. J’ai été touchée par le témoignage de sa vie, une vie toute simple vécue au service des autres.

Après les adieux à l’église famille de Ouagadougou, le cortège funèbre est parti pour Dédougou où Monseigneur Judes a été inhumé dans sa cathédrale. Il repose désormais en paix à côté de Mgr Zéphirin Toé enterré deux ans et huit mois plus tôt.

LA BENEDICTION DE NOTRE MAISON DE OUAGADOUGOU

La congrégation de la Providence a établi sa tente dans la capitale burkinabè. Une maison de la « Providence » monte doucement. Elle a été bénie ce samedi 28 Aout 2016 par le Cardinal Philippe Ouédraogo, en présence du curé de la paroisse de Dapoya, (où nous serons implantées). Sœurs de la Région Afrique, nous étions à la fin de notre session de Région. Nous avions la joie d’avoir avec parmi nous Sr Mariannick Caniou, supérieure générale et Sr Marie Sidonie Kafando, assistante générale. Le conseil régional a profité de leur présence et de celle de toutes les sœurs de la Région pour procéder à la bénédiction de la maison de la « providence » encore non achevée. Sœurs, parents et amis sont venus nombreux participer à la cérémonie de bénédiction de notre future « maison », officialisant ainsi notre implantation à Ouagadougou. Dans son exhortation, le cardinal a établi une corrélation entre cette maison en chantier et notre vie personnelle de religieuse. En effet, notre vie est un chantier qu’il faut construire au jour le jour. « On attend de vous deux choses en ce lieu a-t-il dit :  l’image de cette maison dépend de votre désir de sainteté et de la qualité de votre vie fraternelle ». Invitation donc à bâtir ce chantier par l’enracinement en Christ et l’amour fraternel.

Ce fut un moment de joie et de convivialité.

LES 60 ANS DE VIE RELIGIEUSE DE BERNADETTE ET LE RENOUVELLEMENT DES VOEUX DE MADELEINE

Ce dimanche 28 août est un grand jour. C’est la clôture de notre rencontre de Région, certes, mais un grand événement marque cette journée : C’est au cours de la belle célébration eucharistique de ce jour que nous rendons grâce avec  Bernadette DEFOIS pour soixante ans de vie religieuse et de présence en Afrique. Nous avons associé à sa joie, celle de Madeleine WOURO sa « canne », qui renouvelait ses vœux à la suite du Christ dans la congrégation.

Le père Bernard aumônier du centre Cardinal Paul Zoungrana, qui a célébré cette messe, a attiré notre attention sur l’importance de l’humilité et de l’amour dans notre vie de femmes consacrées. Il nous a invitées à ressembler au Maître que nous avons choisi de suivre. Une belle célébration digne de soixante ans de don de soi et de service des autres. Merci Bernadette de nous avoir permis de rendre grâce à Dieu avec toi pour sa fidélité à ton égard. Après cette belle célébration, nous avons continué la fête autour d’un repas de fête entre sœurs.

Chacun de ces évènements survenus à la fin de notre session sur l’enracinement culturel SpiritualitéIdentité – Mission nous invitent à savoir voir en toute chose, la main cachée de Dieu ». Reprenons avec espérance ce chant : « Signes par milliers, traces de ta gloire, Dieu dans notre histoire ! Ta main nous a donné des signes …  Dieu à l’œuvre dans nos temps ».

                                                                    Sr Francine Sawadogo

                                                                                                       Marcory

Laisser un commentaire

5 × 4 =