CGE 2018

Du 12 au 22 février 2018, le Conseil Général Elargi se retrouve au Centre spirituel de La Pommeraye pour approfondir une des orientations  du  chapitre de 2015 :

« S’appuyant sur l’essentiel de notre vocation carmélitaine : un même mouvement de rencontre avec le Dieu vivant et avec les frères, le Chapitre appelle toute la Congrégation à renouveler son dynamisme missionnaire, dans l’unité de ce qui associe intimement : Spiritualité – Identité – Mission. »

Nous avons pris le temps de nous accueillir, de nous souhaiter une belle rencontre en nous offrant des mots « cadeau » jaillis du cœur : créativité, espace, détachement, douceur, repos, calme, harmonie, confiance …

Télécharger la photo de notre salle de travail

La liturgie d’ouverture du CGE exprime quelque chose de ce que nous vivons :

Rassemblées en Eglise, ton Esprit nous convie

Pour que demain encore soit revêtu d’amour.

Tu inscris en nos cœurs que « Dieu seul nous suffit »,

Père de Jésus-Christ, illumine nos jours.

Télécharger la photo du feu 

Autour  d’un feu de bois devant la grotte de Massabielle,  nous avons allumé nos cierges dans ce désir de  devenir « vives flammes d’amour » et nous nous sommes mises en route.

Avec nos cierges pour être vives flamme… Télécharger la photo

Nos partages, notre réflexion sont nourris d’un va-et-vient continuel entre La Parole de Dieu, des écrits des Saints du Carmel, le Livre de vie, les actes du chapitre de 2015.

Le livre de la Parole de Dieu. Télécharger la photo

Le Père Basil des Missions Africaines de Lyon  guide notre travail pour nous aider à  creuser le thème Spiritualité/identité/mission. Il fait appel à nos pratiques, nos habitudes, nos joies, nos défis pour extraire le suc de notre vie de Sœurs de La Providence.

C’est une grâce d’approfondir notre identité de Sœurs de La Providence dans la dynamique du temps liturgique du carême qui nous convie à aller au désert, en Eglise, à la rencontre du Dieu Vivant et des frères et sœurs plus démunis…

Nos neuf cierges allumés

Sr Jocelyne

Laisser un commentaire

quatre × 4 =