Célébration de profession religieuse à la Pommeraye

Le grand jour tant attendu par Meray, Dilcia et Marie Henriette est arrivé. Jeunes, belles et radieuses, elles avancent dans la nef en chantant : « Je viens vers toi Jésus ». Aujourd’hui, devant la communauté rassemblée dans la grande chapelle de la Providence, elles engagent pour la première fois leur vie à la suite du Christ dans la Congrégation. Avec Hiên, qui a renouvelé en ce jour ses vœux pour trois ans, nous avons vécu une célébration sobre, simple et priante…

C’est l’été, période de vacances et de pause. Et pourtant il y avait grande affluence à la maison mère aujourd’hui. Sœurs, amis et connaissances convergent vers la grande chapelle, parée de ses tenues de fête. Cécile à l’orgue donne le ton de la procession. Les trois novices et Hiên avancent avec grande sérénité. Nous étions nombreux à avoir fait le déplacement de ce 29 juillet. Nous étions là pour être témoins de l’offrande de nos sœurs et aussi et surtout pour les accompagner de nos prières et de notre communion fraternelle.

La père Pascal qui présidait la célébration eucharistique, a dans son homélie exhorté nos jeunes sœurs à soigner dans le quotidien la vie fraternelle. « Soignez la vie fraternelle aussi bien en communauté que dans les relations avec les personnes rencontrées dans le quotidien. C’est à cette condition que vous serez signes dans nos sociétés d’aujourd’hui souvent marquées par la violence et l’indifférence. Que Marie Reine du Carmel vous accompagne » a-t-il dit.

Au son du Tam-tam et des castagnettes, nous avons vibré au rythme de la musique espagnole.

A la fin de la célébration, nous avons été invitées à partager le vin d’amitié dans la cour de la maison mère. C’était sans compter avec la complicité de la météo. Alors que Cécile avait déjà donné le ton pour la sortie, une annonce : « le ciel bénit ce jour de joie ».

Seigneur, tu visites la terre, tu bénis ses semences.
Tu l’abreuves, tu la combles de richesses

tu arroses les sillons ; tu bénis les semailles.
Tu couronnes une année de bienfaits,

sur ton passage, ruisselle l’abondance.
Tout exulte et chante !

A toi puissance et gloire pour les siècles sans fin.

 Sr Jeanne Marie

 

Laisser un commentaire

quatorze − 5 =