Au revoir à la dernière des premières

En Amérique centrale, tout était prévu en décembre pour dire au-revoir ensemble à Yolande, pendant la rencontre régionale… Mais tout s’est écroulé quand, après les élections au Honduras, la violence s’est déchaînée, la grève, les pneus brûlés, le saccage des commerces, la fermeture des routes, des aéroports, etc…. Grâce à Dieu, cela n’ a pas empêchées que, dans les deux pays, les communautés se réunissent pour lui dire merci et lui souhaiter le meilleur dans sa nouvelle mission et réinsertion dans son pays d’origine.

Au Guatemala, nous avons décidé de nous réunir, les deux communautés à San Pedro Jocopilas pour célébrer la fête de Noël et l’au-revoir à Yolande. Ce psaume dit beaucoup de ce que nous avons vécu à ce moment-là, aussi bien pour elle que pour nous

Seigneur, tu es une continuelle surprise
Nous faisons un pas
Et déjà tu nous en proposes un autre.
Nous courons derrière Toi et nous trébuchons
Avec nos idées qui ne sont pas les tiennes,
Mais les nôtres.
Nous essayons de penser, de réfléchir, de raisonner
Et, après mille détours,
Nous revenons au point de départ : à Toi

Il est bon de te rendre grâces Seigneur
Pour les années que nous as donné de partager
Avec notre sœur Yolande, qui a su vivre
Selon ses valeurs et accueillir les nôtres.
Il est bon de te rendre grâce
Pour ton amour de Père et Mère
Pour ton amour fait frère, en Jésus
Pour ton amour fait frère, en sœur Yolande… Lire le psaume en entier

Au Honduras, toutes les communautés se sont réunies; ce fut un partage simple mais très fraternel; de plus quelques autres personnes proches sont venues elles aussi dire au-revoir, à commencer par le Père Ovidio et des voisins de Suyapa et Nueva Suyapa.

Le 25 janvier, le jour de son départ, Yolande a été accompagnée par le chef de l’aéroport jusqu’à la porte de l’avion, avec sœur Isabel Valladares et sa sœur Lilian, ce qui leur a permis de lui tenir compagnie ; nous le relisons comme une manière de lui dire notre merci pour ces 40 années de présence sur notre terre d’Amérique centrale.

Quelques soeurs expriment ici leur reconnaissance:

J’apprécie avec beaucoup d’affection tout ce qu’elle m’a transmis de bon comme sœur de la Providence… merci pour ce bout de chemin que nous avons fait ensemble… que Jésus continue à être ton compagnon de route… Oui, Yolande, nous devons « veiller » sur l’œuvre que le Seigneur a commencé sur nos terres d’Amérique centrale, grâce au charisme reçu de la Congrégation… « Vous êtes l’aube sans fin de l’Eglise ! » (Citation du pape François, le 2 février 2018) … Lire les expressions de reconnaissance en entier

Equipe de communication de AC

Laisser un commentaire

cinq × trois =