Au Guatemala, une tradition pleine de couleurs.

Deux soeurs honduriennes et une sœur ivoirienne qui sont au Guatemala se sont dit le jour de la Toussaint : « Comme nous ne pouvons pas aller visiter nos défunts, nous allons nous solidariser avec les guatémaltèques les accompagnant dans leurs traditions » et nous avons décidé d`aller à Santiago Sacatepéquez…

Arrivées à Santiago Sacatepéquez, en premier lieu nous avons cherché comment participer à l´Eucharistie en l’honneur de la solennité de tous les Saints. L’église était bien décorée avec des cerfs-volants faits pas les enfants du catéchisme, avec des motifs chrétiens. Très, très beau !

Après l`Eucharistie nous sommes allées au cimetière où se réalisait une activité qui a plus de 100 ans : l’émotion des groupes, des familles avec leurs cerfs-volants qui doivent aller le plus haut possible, et aussi quelques cerfs-volants gigantesques de certains groupes et associations qui les ont construits en un mois, et pour d´autres en plusieurs mois ; ne parlons pas de l’investissement économique! l’important est de maintenir cette coutume qui nous réunit et attire des gens de l’étranger.

Aux environs de midi, le ciel brillait de toutes les couleurs vives de tous les cerfs-volants qui avaient pu s’envoler.

Nous avons pu apprécier l’art et la créativité de tous ces cerfs-volants, avec des messages très variés en faveur de l`Humanité : « Non à la troisième guerre mondiale », mais aussi « en faveur des droits humains », sur la défense de la nature et de la planète etc., car un autre objectif est de conscientiser les personnes.

Chemin faisant, les gens nous disaient que  l’idée de venir en ce lieu était de « venir avec nos cerfs-volants pour maintenir cette belle tradition dont l’objet est de les élever le plus haut possible pour qu’ils emportent les messages à nos défunts », « une preuve qu’ils sont encore avec nous », « une prière pour eux, accompagnée d’un cerf-volant pour qu`il l’emporte le plus haut possible », « une attention élevée vers le ciel ». « Un geste d´amour pour nos chers défunts qui maintenant reposent en paix »

Et pourquoi ne pas dire ce qui était au fond de nos cœurs avec ces cerfs-volants : que nous voulons imiter tes Saints qui sont montés si haut parce que cette vie ne leur suffisait pas….

Quel beau partage avec nos frères guatémaltèques !

Delma

Laisser un commentaire

14 + 16 =